Accueil Ecriture contrainte Ecriture contrainte 11-02-2018

Ecriture contrainte 11-02-2018

0
0
17

Ecriture

Troisième participation à l’aventure du peuple des oulimots, à partir d’une liste de mots envoyée par mes soins :

bougainvillier – amphigourique – soliveau – hiémal – hyalin – rioter – postéromanie – flavescente

Voici ce que donne le résultat de mon écriture contrainte :

 

Avec mes mots en guise d’arme, mes sourires concupiscents, je n’avais pas grand mal à séduire lorsque j’étais plus jeune.

Je ciblais bien souvent le même type de femmes : un brin coquette, la chevelure blonde flavescente par mèches, et un niveau intellectuel qui, au milieu d’érudits, les faisaient passer pour des potiches à la transparence hyaline. Je pensais aussi avoir du talent, un immense talent, dans l’écriture. Même si on m’avait déjà dit que mon style était parfois trop amphigourique.

Aujourd’hui, dans la lumière hiémale et post-mortem de ce matin parisien, je me remémore – non sans amusement – cette partie de ma vie. Assis sous les bougainvilliers près de l’ancienne usine à sucre, les yeux rivés sur l’Océan Indien, j’étais loin d’imaginer que je ferais partie de ces soliveaux qui cachent leurs échecs dans l’habitude malsaine de faire passer leurs collaborateurs pour des incompétents. Dans ma tête s’engage un combat entre le moi Passé et le moi Présent.

- Regarde ce que tu es devenu : un moins que rien, un loser ! dit le Passé. Ce que je suis aujourd’hui, c’est à cause de toi ! répond le Présent. - Ne dis pas n’importe quoi voyons, rétorque le Passé. - Je suis tout à fait sérieux. Je suis ce que je suis aujourd’hui à cause de tes erreurs, riote le Présent. Paresseux, fainéant, insouciant. Et tu oses te moquer de moi ? 

Un klaxon me tire de ma torpeur. Encore quelques pas, et je pousserai la porte qui me ramènera chez moi. Je m’allongerai aux côtés de ma belle, je la prendrai dans mes bras, l’embrasserai, la caresserai, et nous assouvirons notre postéromanie.

Charger d'autres articles liés
  • Sushis d’une nuit d’été

      Il a fait chaud ces derniers jours, partout dans le pays. Les températures canicula…
  • Hymne à la nuit

      Que Morphée m’apporte la sagesse De ceux qui l’ont aimé, Qu’il guérisse la tristess…
  • Sentiments numériques revisités

      Les femmes font tout mieux que nous, sauf les conneries…  - o – o – o -…
Charger d'autres écrits par Un Mâle
Charger d'autres écrits dans Ecriture contrainte

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sur un air de jazz… (Part. 5)

D’un bond, elle se redresse. Elle se frotte les yeux et me regarde, incrédule. « Heu… Ce g…