Accueil Sur un air de jazz... Sur un air de jazz… (Part. 3)

Sur un air de jazz… (Part. 3)

0
0
49

Jazz3

Elle est debout, à quelques mètres de moi. Souriante mais visiblement mal à l’aise. Son gilet cache sa poitrine mise à nue quelques secondes plus tôt. Elle attend un signe de ma part qui briserait le malaise du moment. « Vous voulez boire quoi ? Un café ? Un thé ? Un jus de fruits ? », demande-t-elle. J’ai un peu de mal à me réchauffer, j’opte pour un café. Quelques minutes plus tard, elle s’installe sur le canapé et me tend ma tasse. Nous nous regardons, elle pose sa tête sur mon épaule. Silence. Puis elle redresse la tête, son regard plonge dans le mien. « Ne m’en voulez pas mais… je ne suis pas à l’aise dans cette tenue. Je peux vous abandonner quelques instants ? ». J’acquiesce d’un hochement de tête. Elle se lève, se dirige vers la salle de bain. Je me plonge dans mes pensées. Que faire ? Partir ? Rester ? Réfréner la séduisante envie d’un contact charnel ? Perdre pied et se laisser aller aux caresses voluptueuses ? Aux baisers langoureux ? Et si on craque, quel sera l’après ? On se connait, si peu et beaucoup à la fois. Peur des attentes, des exigences de l’un et de l’autre. Peur de décevoir, d’être déçu.

Je suis tiré de mes interrogations par un « Tout va bien ? » quelque peu inquiet. Je relève la tête pour la rassurer. Mais aucun mot ne sort de ma bouche face au spectacle qu’elle m’offre. Le pantalon, le pull, l’écharpe, ont fait place à une splendide nuisette noire, dont la poitrine est bordée de dentelle blanche. Elle a remis son gilet, sans le fermer, comme si elle voulait me faire profiter de son décolleté. Elle saisit sa tasse, prépare un thé et s’installe à côté de moi sur le canapé. « Vous voulez qu’on regarde un film ? », demande-t-elle, l’œil pétillant. J’accepte, et elle me donne quelques titres. J’opte pour un chef-d’œuvre qu’on semble apprécier tous les deux : Blues Brothers. Le film commence, elle saisit un plaid qu’elle pose sur ses jambes. Elle tourne la tête vers moi, avec un regard de chat Potté.  En souriant, je passe mon bras sur ses épaules et elle vient se blottir contre moi. J’aime ce contact, son corps près du mien, sa tête au creux de mon épaule. On se surprend à chanter les titres incontournables du film. Et puis je sens furtivement ses lèvres sur ma peau. Un baiser volé, dans le cou. Je tourne la tête, elle me regarde, fière d’elle. J’approche ma bouche de la sienne, nos lèvres se scellent dans un baiser d’une exquise tendresse. Ses mains se posent sur mon visage, glissent sur mon torse et se faufilent sous mon tee-shirt. Je tressaillis au contact de ses doigts sur ma peau avant de savourer la douceur de sa caresse. Le plaid vole, ses jambes dansent dans l’air. Elle s’installe sur moi à califourchon, prend son visage entre ses mains. Sa bouche s’empare de la mienne, nos lèvres s’entrouvrent. Nos langues se frôlent, se cherchent, se mêlent et s’emmêlent. Mes mains épousent ses courbes, se posent sur ses hanches. Elle commence à onduler lentement du bassin. Peu à peu, tous les deux, nous perdons pied. Elle me retire mon tee-shirt. Les bretelles de sa nuisette glissent sur sa peau douce et parfumée. Ses seins sont là, devant mon visage, comme offerts en offrande à ma bouche. Je ne peux résister à l’envie de les embrasser, d’en sucer les tétons, de les lécher, les mordiller tendrement. Mes mains se faufilent sous le satin de sa nuisette, se posent sur ses fesses. Les souffles sont font soupirs. Le plaisir nous gagne…

A suivre…

  • L’œuvre d’art

    Elle, c’est un concentré de générosité, d’humour et de sensiblerie en une seule personne. …
  • Sur un air de jazz… (Epilogue)

    Après avoir joui intensément, elle s’est tournée sur le côté, me cherchant du bout des doi…
  • Sur un air de jazz… (Part. 8)

    Cette dernière partie a été rédigée avec ce titre (non jazzy) « Laura’s Theme » de Craig A…
Charger d'autres articles liés
  • L’œuvre d’art

    Elle, c’est un concentré de générosité, d’humour et de sensiblerie en une seule personne. …
  • C’est plus de l’amour…

    C’est pas de l’amour. Ça n’en a jamais été. Je ne sais pas aimer. Si j’étais né un peu plu…
  • Désert

    Tombe le premier grain toujours suivi d’autres. Cascade fluide et inflexible de grai…
Charger d'autres écrits par Un Mâle
  • Sur un air de jazz… (Epilogue)

    Après avoir joui intensément, elle s’est tournée sur le côté, me cherchant du bout des doi…
  • Sur un air de jazz… (Part. 8)

    Cette dernière partie a été rédigée avec ce titre (non jazzy) « Laura’s Theme » de Craig A…
  • Sur un air de jazz… (Part. 7)

    Cette avant-dernière partie a été rédigée avec ce titre (non jazzy) « Lights » du groupe A…
Charger d'autres écrits dans Sur un air de jazz...

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sur un air de jazz… (Part. 5)

D’un bond, elle se redresse. Elle se frotte les yeux et me regarde, incrédule. « Heu… Ce g…